AigreDouce

27 janvier 2006

No, no no, no don’t funk with my eyes …

Faite comme un rat,  j’ai subis en silence ce supplice que je n’ai point choisi ... je ne pouvais plus bouger, je ne pouvais plus m’enfuir,  j’avais fait le choix de venir, mais quitter le navire était impossible... même avec ce mal de mer …

Pourquoi me suis-je embarquée la dedans ? Et dire qu’on nous avait présenté ça comme une surprise !
Je m’étais préparée psychologiquement à ce qui devait suivre c’est à dire le discours du big boss, mais pas à ça !! Pas à me farcir un documentaire sur la vie et les challenges d’un navigateur, dont je  me contrefiche … Je n’aime pas la navigation, tout ce que çà m’inspire c’est une envie de gerber qui se confirme au fur et à mesure d’images de mer agitée qui défilent, je me voyais asperger la nuque bien rasée du collègue juste devant moi ... cette idée m’amusait un peu ... Dans ces moments là on s’amuse comme on peut,  de temps à autre je me retournais pour dévisager les autres, et bien beaucoup n’arrivait pas à cacher leur ennui, les uns baillaient, d’autres discutaient…

Mais pourquoi ? Qu’est ce que ça vient foutre dans une soirée d’entreprise !? Nous rappeler qu’il y a des gens qui font des boulots qui les passionnent ? Qu’ils ne sont pas obligés de pointer tous les jours, qu’ils travaillent au grand air et pas dans des tours avec 2m² d’espace privé au milieu d’open space … Et dire que c’est sensé nous  motiver !

Le film est présenté comme une success story, qui commence avec des images du navigateur, enfant prodige d’une famille déjà dans le métier, par la suite exploits et victoires se succèdent, lui, arrivant toujours au bout de ses paris fous, contre vents et marées … Le tout agrémenté de quelques jeux de mots débiles comme : il a traversé en catimini, sur son catamaran … wah ! Et dire qu’ils ont dû payer pour ça …

Ce qui me rassure c’est de savoir que même en étant un grand navigateur on ne peut pas échapper au système, il faut faire sa pute dans les entreprises pour récolter des fonds. Son multicoque ne s’allégera pas grâce à  la volonté du saint esprit … J’aurais été curieuse de savoir ce qu’il en pensait réellement ? Se faisait-il chier ou se prenait il vraiment au sérieux et venait sincèrement partager son expérience de winneur avec nous ?
Dans quel cas, je ne sais pas si je trouverai cela moins pathétique…

Le documentaire finit sur une image d’un bateau, portant le nom de la boite qui vient de nous racheter et les applaudissements retentissent !
Et je me dis qu’il n’y a pas que les  focs  qui aiment se prendre le vent par derrière…

Posté par AigreDouce à 15:26 - - Commentaires [35] - Permalien [#]


19 janvier 2006

Moment de gloire

dsmag

J’ai bien choisi le moment pour annoncer la nouvelle à mes copines. Ce soir là on allait au café théâtre voir une pièce de filles « post-it » qui met en scène trois célibattantes. On s’installe dans les gradins du café théâtre et à peine nos manteaux, écharpes et autres chapeaux ôtés et posés sur nous genoux, je me retourne vers mes copines assises juste derrière moi, et lance, sûre de mon effet : « çà y est les filles ! Vous avez devant vous LA BLOGUEUSE DU MOIS du magazine DS ! » Effet garanti ! Cris enthousiastes et gloussements qui font tourner toutes les têtes : ben oui soit on est des pintades soit on ne l’est pas ! Oui j’assume mon côté pintade et encore mieux :  j’adore ces moments d’hystérie féminine collective où la moindre information devient sensationnelle et  fantastique, ces moments où la candeur prend le dessus et tout semble merveilleux, génial et « trop trop cool ».  Fière comme si j’avais décroché le prix Nobel et assaillie par les questions de mes copines je me lance dans des explications.

Mon monologue ne laisse pas ma voisine indifférente, celle-là même qui s’est écartée de moi quand j’ai décidé de poser mes fesses à côté des siennes,comme si je manifestais des signes d’une mystérieuse maladie contagieuse, commence à tendre la tête toute entière alors que son oreille aurait suffit ! J’adore ! Merci ma Déesse  pour ce petit moment de gloire que j’ai savouré avec tellement de plaisir ;o) 

aigredoucedsmag

 

Posté par AigreDouce à 20:37 - - Commentaires [42] - Permalien [#]

11 janvier 2006

Elémentaire

Base de toutes les autres couleurs, les couleurs fondamentales nous entourent.

J’aimerai me lancer dans un exercice (ouvert à vous aussi).

Définir chaque couleur et ce qu’elle évoque en moi et en faire une synthèse.

 

 « Jaune » Paradoxe : C’est la couleur qui ne s’assume pas, présente partout mais discrète, le jaune est à manipuler avec précaution, mal utilisé il peut déranger ou mettre mal à l’aise. Je l’ose rarement seul. Je l’associe autant au « pale » qu’au « hale » ce qui en fait  aussi la couleur du paradoxe.

 

 « Rouge » Extrême : la couleur des extrêmes, de l’amour passion à la violence, c’est la couleur émotionnelle par excellence. Le rouge est la couleur qui tranche il nous interpelle, nous parle, on l’aime ou on ne l’aime pas mais ne nous laisse jamais indifférents. 

 

« Bleu » Moderne : Couleur du jean (et je trouve que le bleu n’a jamais été aussi bien porté), couleur d’une carte qui nous joue des tours à la fin du mois le bleu pour moi est le symbole des temps modernes.

Emotionnellement cette couleur ne me parle pas beaucoup et bizarrement quand je pense au bleu je ne pense pas obligatoire au ciel ni à la mer.

 

Le monde moderne serait-il paradoxal et extrême selon moi ?

C’est marrant mais nuances mises à part, effectivement cette description colle assez à la vision de base que je me fais du monde d’aujourd’hui.

à vous si celà vous tente.

primaires

Posté par AigreDouce à 15:27 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

03 janvier 2006

C’est louche

Les hommes souffriraient ils de sérieux problèmes de strabisme ?

Très sérieuse question que je me pose.

Les crises de strabisme les plus aigues chez l’homme se manifestent lorsqu’il est en compagnie de sa femme ou copine (« sa meuf »).

Pour bien observer ce phénomène curieux rien de plus pratique qu’une rame de métro, puisque les conditions y sont souvent réunies.

Généralement les couples passionnés (ceux à guetter) ne s’assoient pas, ils restent debout, la fille, la tête relevée vers son homme le regardant avec des yeux brillants, plein de petites étoiles qui pétillent tellement qu’on arrive à apercevoir quelques éclats qui s’échappent sur les côtés, l’homme la couvre d’un regard protecteur et d’un sourire : mélange de douceur et de satisfaction, la fille trop comblée par cette décharge de passion qu’elle sent jusqu’à sa petite culotte se love contre son homme, fermant les yeux au contact de sa poitrine ou elle sent ce cœur battre pour elle et rien que pour elle.

Jusque là tout va bien.

La crise de strabisme se manifeste lorsque juste derrière la fille en question se trouve une autre fille. Là on remarque clairement que les yeux de l’homme n’arrivent pas à gérer la juxtaposition de deux corps féminins, la fille dont le regard est trop rapproché de celui de son mec pense qu’il louche à cause de la proximité  "Oh ! J’adore quand son regard se « trouble » "…

Ce qui est  marrant c’est que vous remarquerez que la fille derrière n’est pas obligatoirement plus belle, ni mieux foutue, c’est juste que c’est « l’autre » et être « l’autre » est un argument assez éblouissant et magnétique pour dilater puis exercer un attrait irrésistible sur les pupilles de l’homme maqué souffrant de strabisme.

Je me suis posé la question sur ce qu’espère l’homme à ce moment précis en louchant sur une autre. Quel est le message qu’il espère lui passer par cette tentative de communication muette ?

- En ce moment j’ai trop d’amour en stock, et donc je fais une promo, je fais deux pour le prix d’une : t’es intéressée ?

Ou

- Tu as vu le calvaire que je vis avec ce pot de colle ! J’ai besoin de souffler ! Veux tu être mon oxygène ?

Ou est ce tout simplement le seul moment où le mec peut mater sans risque de passer à l’acte par conséquent la peur de se prendre un râteau est éliminée ... et puis même si « L’autre » se désintéresse de son regard c’est sûrement parce qu’il est avec sa copine et non pas parce qu’il ne lui plait pas !

En gros c’est le plan drague où l’homme prend le moins de risque avec son ego.

Moi je dis que ça doit être pour ça que cette maladie est assez répandue.

louche2

Posté par AigreDouce à 15:49 - - Commentaires [47] - Permalien [#]

20 décembre 2005

Relaxe toi ...

J’avais rendez-vous pour un moment de solitude et de relaxation dans un centre dédié aux plaisirs de la détente. Au programme, Sauna, Hammam, hydro massage, et massage.

Une fois mon peignoir enfilé, je me glisse dans la moiteur de la salle d’attente du hammam.

Une discussion entre les deux filles occupant le Hammam résonnait dans la petite salle :

- Tu sais que machine s’est fait refaire les seins.

- Oui je sais, mais attends ! ce sont des obus qu’elle s’est fait mettre !

- Ouais !! çà fait pas du tout naturel !

- Tu vois moi j’aimerai bien changer la forme des miens... tu vois ils sont trop ronds …

- Oué et moi j’aimerai bien les remonter un peu …

C’est ce qu’on appelle une discussion entre filles... ça me faisait rire car si j’étais avec une copine il y avait quand même une grosse probabilité qu’on ai la même discussion.

Imaginer le même style de discussion entre mecs, serait complètement incongru !

- Tu sais machin ? il s’est fait refaire les boules !!

- Ah oui !? tu sais qui l’a opéré !?

- Non mais je vais me renseigner ! Il m’a montré le résultat : je veux les mêmes !?

- Arrête ! C’est aussi bien que ça !?

- Ouais franchement c’est trop bien  ce qu’il lui a fait, moi je trouve que les miennes pendent trop et manquent de volume.

- Montre un peu … Oui c’est vrai que les remonter un peu ça peut le faire... mais le volume je ne suis pas d’accord …

Discussion complètement surréaliste venant de mecs  !

Alors que je me posais des questions sur le pourquoi de la remise en question perpétuelle des filles par rapport à leur physique, la fille qui s’occupait de mon hydro massage est venue  me sortir de mes pensées …

Elle lance le programme de la super baignoire en mettant plein de trucs qui puent dans l’eau … une fois immergée, je ferme les yeux, j’essaie d’oublier l’odeur de caca de mouettes et la couleur douteuse de cette eau trouble avec des jets de températures différentes, on aurait cru que des piranhas allaient jaillir à tout moment  

Penser à autre chose que l’absurde de cette situation … Je pense au métier de cette fille … Passer sa journée dans un centre de luxe à proposer aux clientes des charlottes pour protéger les cheveux, lancer des programmes de baignoire et entre les deux discuter avec ses copines du centre, c’est quand même le pied !

Alors que je réfléchissais à ma reconversion … le programme s’arrête ….  je commençais à peine à m’habituer à l’odeur … je sors de là puant le poisson … et je me dis finalement les bains au jus de poisson c’est pas trop mon truc.

Je décide de retenter le sauna, et là : une VISION… un homme enlève sont peignoir …et laisse apparaître un sublime maillot burbery’s qui lui va comme un coup de poing dans la figure … Franchement !? Pourquoi autant d’investissement alors que son cas est manifestement sans appel ! Comme si le maillot allait y changer quelque chose …

Bref je m’apitoies 2 secondes (sans plus) sur l’homme allumette et retourne à ma salle d’attente ... toujours aussi pleine. Mais l’homme allumette s’est montré très courageux : il s’incruste dans le hammam déjà occupé par deux filles, sachant que le hammam en question fait 1m² ... Il leur demande : ça ne vous gêne pas si j’entre ?? … elles répondent un « non » , timide, sans entrain … tu m’étonnes !  A mon avis elles ont dégagé après la minute du temps minimum de politesse, elles au moins, elles auront fait leur « B.A » de la journée…

Ma masseuse vient me chercher alors que je n’ai toujours pas pu accéder à ce putain de Hammam !

Le massage a duré environ une demi heure, une petite parenthèse de bonheur dans ce monde de brutes … un moment ou je n’ai pensé à rien  … ah si quand même … si si j’ai pensé à un truc au début, quand elle a à peine commencé, je me disais que c’était marrant ces histoires de massage... Des gens que tu ne connais ni d’Eve ni d’Adam avec lesquels tu n’aurais certainement jamais eu de contact physique... tu te retrouve presque nu devant eux … tu te donnes, ils te touchent … de parfaits inconnus ... C’est marrant … sur cette pensée je me laisse aller et profite de ces mains délicieuses qui parcourent mon corps.

Une fois mon massage terminé, je retente le hammam, et cette fois ci, il n’y avait  personne.

Je me glisse dans la vapeur, je me laisse envahir par la chaleur humide, je me détends, je repense à la dernière fois où j’ai fait ça avec les copines pour un enterrement de vie de jeune fille aux piaillements qu’il y a eu... là c’était une autre ambiance …

Une petite douche froide et un moment de détente et j’attaque le sauna avec un magazine que je feuilletais tranquillement jusqu’à ce qu’un couple arrive.

- T’as pas mis de maillot ! non mais je rêve !

- Ben je pensais que mon caleçon ferait l’affaire !

- Non mais attends, on a 3 trucs à faire ! on fait le sauna, un hydro massage et un massage !

- Ben je ne savais pas !

- T’aurais pu demander !! T’assures vraiment pas ! tu me fous trop la honte !

- Ça va … c’est pas trop grave !

- Moi je trouve que c’est la honte !

- …..

- Il fait chaud ici !

- Ben oui c’est un sauna !

- Et t’as vu comment je sue !!

- Oui ben tout le monde sue ! c’est normal !

- Oui mais moi plus !

- Non mais t’es pas bien ! t’es vraiment pas bien ! Pfff

- Oué bon moi en attendant j’ai trop chaud : je sors.

….

Encore un moment sensé être de relaxation et qui va finir en bataille de babouche …

visage4

 

Posté par AigreDouce à 13:36 - - Commentaires [59] - Permalien [#]


15 décembre 2005

Breathe

breathe1

Par Ici

TELEPOPMUSIK - Genetic World

Another day, just believe,
Another day, just breathe,
Another day (I do believe).
Another day(so hard to breathe)
Another day(not so hard to believe)
Another day. another day.



Merci à la Belle Ibis de s'être prêtée au jeu et de m'avoir autorisée à illustrer mon post avec son image.

Posté par AigreDouce à 13:37 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

10 décembre 2005

Le rose pour les fi-filles et le bleu pour les ga-gars

Le rose pour les fi-filles et le bleu pour les ga-gars.

Tel est le code couleur auquel l’homme la femme modernes sont soumis avant même la naissance : aujourd’hui on fait des échographies juste pour ne pas se tromper de couleur de brassière …

La discussion fuse autour de la machine à café, endroit de prédilection pour les grands débats  existentiels comme : les glaires du petit dernier, ses bronches qui ne se dégagent pas, son premier caca en forme de fusili ... En gros, tout ce qui te permet d’avaler ton café de 9h30 avec appétit 

Bon, il est vrai que je suis la seule qui ne peut pas comprendre ces discussions car je fais partie de la minorité des « handicapés sans enfants », effectivement, je n’ai pas encore eu envie de voir des mini-me envahir mon appart’ et ma vie par la même occasion. Donc en matière de couleurs pour les enfants je ne sais pas de quoi je parle. Eux, ils ont l’expérience, ils savent : les filles aiment le rose, les jeux de poupées et de cuisine et les gars le bleu, les mitraillettes et les jeux de mécano ...

« Tu comprends pas ! C’est dans les gènes ! »

Hum … Il est vrai que j’ai lu dernièrement dans « science et vie » que des chercheurs ont enfin décrypté une partie, qui restait jusque là une énigme, du gène humain et ils ont trouvé, à leur grand étonnement, un manuel d’utilisation de machine à laver chez les filles et un  schéma de là ou se trouve le joint de culasse chez les gars !

 

Et bien entendu les enfants ne font aucune identification aux parents et ne sont aucunement influencés par eux ni par les copains d’école ni éducatrices ni les images véhiculées par les médias et encore moins le marketing commercial des jeux et des jouets…

 

Et puis les mêmes chercheurs, si vous avez tout suivi, ont aussi trouvé que les filles aiment naturellement le rose puisqu’à la naissance la vue des filles sélectionne naturellement le rose : c’est la première couleur perçue par les yeux de filles et de même pour le bleu pour les gars...

Scoop les filles voient la vie en rose et les gars la voient bleue … ce qui expliquerait effectivement pas mal de problèmes de communication...  à creuser...

Et pour me démontrer ô combien j’ai tord, ils me posent là question : tu habillerais ton gars en rose ?

Ah la question qui tue ! Je suis contre le total look, ils devraient le savoir vu comment je m’habille,  donc hors de question de l’habiller de la tête aux pieds avec une couleur unique mais je ne serai pas contre un pull ou un pantalon rose. Sinon si couleur il devrait y avoir pour les bébés je n’en vois qu’une et elle devrait être unisexe : La couleur camouflage la plus pratiques pour les tâches …

Qu’est ce que j’ai pas dit :o)

postbleurose

Posté par AigreDouce à 15:36 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

05 décembre 2005

Sleep

sleep1

Sleep 
The enemy is after me again
Afraid of the sea and what’s down there
I need to sleep
It’s been a whole week

Cos tears keep falling into my pool
Bright lights driving right into me cold

I need to sleep
It’s been a whole week

Cos tears keep falling into my pool
Bright lights driving right into me cold

My bones keep breaking
Tearing me away from the quiet
The silence of my soul, of my soul from the quiet

Night time, gruelling, just time to waste
Heights they kill me, leave scarring on my face

Cos’ I never, ever, ever fall into sleep?
And I’ve never ever ever felt so weak

Cos’ tears keep falling into my pool
Bright lights driving right into me cold

My bones keep breaking
Tearing me away from the quiet
The silence of my soul, of my soul from the quiet

I wanna fall down

Sleep - de l'album Noise d'Archive


Posté par AigreDouce à 18:04 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

30 novembre 2005

Colère

colere

«  Colère : Etat violent et passager résultant du sentiment d’avoir été agressé ou offensé. »

(Le petit Larousse)

Ma colère n’est ni violente ni passagère.

Et ne résulte pas « d’un sentiment » d’avoir été agressée ou offensée.

Posté par AigreDouce à 08:06 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

25 novembre 2005

La vérité est ailleurs

....
Elle : Les romans, c'est pas trop mon truc.

Moi : Ah oué ! Pourquoi ?
- Ben tu sais ? Quand je sais que c'est pas vraiment arrivé, je veux dire quand c'est pas "réel" : j'arrive pas rentrer dans l'histoire.
- Ah oui ! c'est marrant :o) ! Et qu'est ce qui te plait alors ?
- J'aime lire des histoires vraies.
- Genre quoi ? Des bouquins historiques ?  Des biographies ?
- Mais Non !! Je parle des témoignages de gens qui ont fait le voyage dans l'au-delà ...  ou des trucs dans le genre ...
- !!!!!

dsc00043_2


Posté par AigreDouce à 08:31 - - Commentaires [28] - Permalien [#]