03 janvier 2006

C’est louche

Les hommes souffriraient ils de sérieux problèmes de strabisme ? Très sérieuse question que je me pose. Les crises de strabisme les plus aigues chez l’homme se manifestent lorsqu’il est en compagnie de sa femme ou copine (« sa meuf »). Pour bien observer ce phénomène curieux rien de plus pratique qu’une rame de métro, puisque les conditions y sont souvent réunies. Généralement les couples passionnés (ceux à guetter) ne s’assoient pas, ils restent debout, la fille, la tête relevée vers son homme le regardant avec... [Lire la suite]
Posté par AigreDouce à 15:49 - - Commentaires [47] - Permalien [#]

14 octobre 2005

Une histoire qui a dû vous arriver

Du pied de l’escalator, qui vient de me cracher en queue de train, j’aime admirer l’obstination intarissable et quotidienne des gens à avancer en troupeau et converger tous vers le milieu du quai … Comme si l'herbe était plus verte là bas… au milieu. Ne pensez pas que je me plains ! bien au contraire : grâce à ce comportement instinctif de la foule, j'augmente mes chances de monter dans le train du premier coup. Je dis « j’augmente mes chances » car malheureusement je ne suis jamais la seule brebis galeuse du troupeau.... [Lire la suite]
Posté par AigreDouce à 08:50 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
13 octobre 2005

Un classique

Lui : Excusez moi, ce métro va à " Sablon " ?Moi : Oui, d'ailleurs ici c'est le terminus donc il n'y a qu'une seule direction pour cette ligne. Lui : .. Et..  vous être du coin ? Moi : Je travaille dans le coin. Lui : Et sinon,  vous être de quelle origine, si c'est pas indiscret ? Moi : Vous avez raison. Lui :  !?Moi : C'est indiscret. Depuis le temps, les techniques de drague n'évoluent pas. Navrant, le manque d'originalité et d'imagination en la matière.
Posté par AigreDouce à 08:05 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
12 septembre 2005

Comment la décrire ?

Comment la décrire ? 1,60 m de grâce et de finesse. Ses cils d’une longueur et d’une courbure surnaturelles écartent ses yeux teintés d’un vert pas commun. Deux arcs parfaits surplombent ses paupières à une distance insolente et donnent à son regard la profondeur qu’il mérite. Le torrent de boucles d’un blond vénitien est maîtrisé en haut de sa tête par une queue de cheval altière. Ainsi attachés, la vue sur son petit visage en triangle, et son décolleté sans prétention est dégagée. Une main de maître a éparpillé des... [Lire la suite]
Posté par AigreDouce à 07:55 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
07 septembre 2005

Los Angeles River

Un silence sourd entoure la cabane, la puanteur de la chaire en pleine décomposition leur attaque les narines à un rayon considérable. Harris demande à Rachelle d’attendre, de ne pas franchir la porte, il fallait qu’il fasse le tour de la baraque avant. Il essaie de regarder à l’intérieur, il pousse une moustiquaire et se fait assaillir par les mouches qui semblaient elles même fuir la puanteur et il y en avait un paquet. Il n’arrivait pas à distinguer l’intérieur de suite, il attendit que ses yeux s’habituent au noir. Petit... [Lire la suite]
Posté par AigreDouce à 08:26 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
12 août 2005

Angel Milk

Quand je me lève du pied gauche comme hier matin, quand mon oreiller refuse de me libérer, quand il faut que je me traîne jusqu’au taf malgré mon manque d'enthousiasme apparent. Quand je suis obligée de faire le trajet de tous les jours sauf qu’aujourd’hui je m’en serai bien passée...   Je ne sais pas pour vous mais moi je réagis dans ces cas là, et j'ai donc décidé de changer la tournure que prenait ma journée. De transformer la grisaille en ciel bleu, la moiteur d’une rame de métro en brise légère, de ... [Lire la suite]
Posté par AigreDouce à 12:35 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
10 août 2005

La penseuse

Je saute dans ma rame de RER, je ne sors pas mon bouquin : je n'ai pas envie de lire. Je regarde les visages des gens autour de moi. De tout, je vois de tout. L'autre m'intrigue. Je ne fais pas partie des gens qui pensent qu'une foule est con. Moi la foule me fascine : Compacte, fluide, statique ou dynamique la foule peut prendre la forme qu'elle veux, elle reste toujours aussi complexe et furieusement attirante à mes yeux. Qui sont ces gens qui constituent cette foule qui m'entoure ? La belle black aux yeux de biche dont... [Lire la suite]
Posté par AigreDouce à 07:58 - - Commentaires [10] - Permalien [#]